Passer au contenu

À propos d'ATHENS

ATHENS est une approche intégrée de la coopération entre les régions de la Flandre, de la Wallonie, et en France, où la recherche est réalisée à différentes techniques d'assemblage et de composites thermoplastiques biosourcé et, dans le processus, un démonstrateur sera développée pour transférer cette information à l'industrie.

Le projet

La demande en matériaux composites à matrice polymère augmente dans le secteur automobile car ceux-ci présentent une combinaison de propriétés alliant légèreté, rigidité et solidité permettant de réduire le poids des véhicules et maximiser la charge utile à la fois pour le fret et le passager. Cela permet de réduire de façon significative l’empreinte écologique des transports. De plus, l’origine des matériaux utilisés et les procédés de fabrication mis en œuvre ont un impact sur l’environnement.

Dans ce contexte, les composites à matrice thermoplastique renforcés par des fibres naturelles apparaissent comme une solution attractive à la fois sur le plan technologique (i.e. performance du matériau) et environnemental (i.e. matériau présentant une moindre empreinte carbone) pour fabriquer des pièces et éléments individuels (panneaux, renforts, inserts…).

Pour minimiser au maximum le poids des structures, de nouvelles technologies d’assemblage de ce type de matériau peuvent être envisagées. Plus spécifiquement, ce projet vise l’implémentation de 2 technologies d’assemblage innovantes pour des composites à matrice thermoplastique, à savoir le soudage au laser et le collage-fusion ou collage-brasage. Ces 2 technologies impliquent un contrôle des propriétés de surface des parties à assembler pour obtenir un joint de qualité. Dans un premier temps, Le focus sera placé sur la maîtrise de la microstructure générée lors de la mise en œuvre et l’influence des fractions volumiques et orientations locales des fibres seront étudiées en détail. Pour chaque technique d’assemblage citée, les relations microstructure / conditions de mise en oeuvre seront examinées et des compositions adhésives seront préparées pour faciliter et améliorer la qualité des assemblages. Celle-ci sera évaluée mécaniquement et par analyse micrographique. L’optimisation des procédés d’assemblage et des matériaux sera réalisée et débouchera sur le développement de démonstrateurs représentatifs pour le domaine des transports (raidisseur et/ou panneau sandwich par exemple). Ils permettront la validation à échelle semi-industrielle des travaux expérimentaux et numériques engagés et devraient permettre d’initier de nouveaux partenariats et collaborations avec le secteur automobile notamment bien représenté dans la zone transfrontalière.

Coopération interrégionale

Le projet ATHENS s’inscrit dans l’axe 1 du programme INTERREG FWVL à savoir le renforcement de la recherche et de l'innovation complémentaire dans la région frontalière. Le projet ATHENS combine plusieurs compétences stratégiques de recherche dans des institutions de recherche localisées des deux côtés de la frontière dans la région FWVL.

Le projet de recherche est basé sur l’assemblage de composites composites thermoplastiques renforcés par des fibres naturelles. L'équipe de recherche de l'Université de Leuven possède une expertise reconnue dans l’injection de polymères chargés de fibres courtes et leur caractérisation. De plus, en Flandre de l’Ouest, l'industrie plastique est fortement présente et il existe une demande croissante pour ce type de recherche et de services associés.

De plus, KU Leuven dispose d’une expertise dans l’adhésion des matériaux et est impliquée dans des recherches industrielles régionale flamande.

Region map 1

Armines possède des compétences dans les technologies de transformation des polymères et de fabrication de composites. Dans le cadre du projet, le focus est placé sur le développement de procédés de soudage et collage de matériaux thermoplastiques. Cette école d’ingénieur mène depuis toujours des recherches en étroite collaboration avec l'industrie du Nord de la France.
Materia Nova à Mons possède une large expertise en synthèse et formulation de matériaux polymériques et leur caractérisation. Ce centre de recherche est impliqué dans plusieurs recherches de pointe avec l’industrie locale (aérospatial par exemple).

Il apparait clairement que les 3 partenaires sont complémentaires et disposent d’un réseau industriel important dans la zone Interreg. A cela s’ajoute qu’il existe une grande complémentarité dans les activités économiques des régions impliquées dans ce projet. Ainsi, on trouve aussi bien des entreprises impliquées dans la fabrication de pièces composites, notamment pour le domaine des transports que la production agricole de fibres naturelles, par exemple les fibres de lin.

Le projet ATHENS réunit des partenaires complémentaires pour développer des technologies innovantes pour répondre à des besoins de l’industrie de la zone interreg et permettre la diversification des débouchés agricoles. Cela devrait permettre de renforcer le rayonnement économique de la zone transfrontalier aussi bien au niveau industriel qu’au niveau agricole.

Financement

INTERREG

Le programme France-Wallonie-Flandre: 5 régions françaises et belges travaillant ensemble pour brouiller la frontière. Le programme de coopération territoriale européenne Interreg France-Wallonie-Flandre est né d'une volonté de favoriser les échanges économiques et sociaux entre quatre régions frontalières: les régions Hauts-de-France et Grand Est de la France; Wallonie et Flandre occidentale et orientale en Belgique. Le programme vise à mutualiser les savoir-faire communs, tout en valorisant le potentiel de chaque région concernée, au bénéfice des populations de la zone.

Un montant total de 170 millions d'euros du Fonds européen de développement régional (FEDER) sera alloué au programme pour soutenir des projets liés aux 4 thèmes de la coopération:

  • recherche, innovation et transfert de technologie
  • compétitivité du patrimoine des PME
  • ressources naturelles et gestion des risques de
  • cohésion sociale, santé, formation et emploi


Partneraires du projet

KU Leuven

La KU Leuven est un établissement de recherche et d'enseignement de renommée internationale. Tous les cours de cette université sont basés sur la recherche innovante de ses scientifiques et professeurs.

Kuleuven logo

Materia Nova

MATERIA NOVA est le centre d'innovation des matériaux de l'Université de Bergen. Il compte environ 90 chercheurs et techniciens hautement qualifiés. La complémentarité entre l'expertise et les infrastructures disponibles permet à Materia Nova d'offrir une large gamme de services de R&D aux partenaires scientifiques et industriels. Ces travaux de R&D se situent dans le domaine des matériaux polymères, des (nano) composites, du traitement des surfaces humides ou sèches (plasma) et des biotechnologies.

La mission de Materia Nova dans le cadre du projet ATHENES se situe dans le domaine de la synthèse, de la composition, de la caractérisation et de la structure des systèmes polymères composites interphases. Ceci est complété par une expertise dans le domaine de la chimie des surfaces et développer des interactions spécifiques entre différentes phases polymères dans le cas de mélanges et d'alliages polymères ou entre la matrice organique et les fibres et / ou charges (particules dans le cas des composites).

Materia nova logo

IMT Lille Douai

Créé par la fusion de Mines Douai et Télécom Lille le 1er janvier 2017, IMT Lille Douai est le plus grand cursus d'ingénierie au nord de Paris, formant des ingénieurs généralistes et des experts du numérique du futur. Chaque année, IMT Lille Douai, école IMT en collaboration avec l'Université de Lille, délivre des diplômes à plus de 500 ingénieurs de talent formés pour anticiper les mutations économiques et sociales.

IMT Lille Douai Logo

Armines

ARMINES est un organisme privé à but non lucratif de recherche et de technologie (RTO) qui a été financé en 1967 à la demande de ses écoles d'ingénieurs partenaires, le réseau des Ecoles des Mines. ARMINES partage actuellement 48 unités communes de recherche (centres communs de recherche) avec ses écoles partenaires, où chaque entité juridique, privée ou publique, fournit du personnel, des investissements et des ressources opérationnelles pour la recherche commune.

Armines logo

Partenaires associés

Les partenaires associés ci-dessous garantissent que le public cible pour la diffusion de ces informations peut être élargi, où une interaction entre les besoins industriels et la recherche scientifique peut être coordonnée de manière optimale.